Gouvernance des Territoires Urbains en alternance

L’apprentissage alterne des périodes de cours à Sciences Po Lille (formation théorique) et des périodes au sein d’une organisation (formation pratique), dans le cadre d’un contrat de travail spécifique et selon un calendrier prédéfini.

Rythme de l’alternance en GTU :

  • 3 semaines en entreprise – secteur public
  • 1 semaine de cours à Sciences Po Lille

Ce rythme permet une bonne intégration des étudiantes et étudiants au sein des équipes et des projets et les place en situation professionnelle réelle.

Les périodes de formation à Sciences Po Lille permettent aux étudiantes et étudiants de compléter leur expérience pratique en la confrontant à des réflexions et à des études de cas qui leur sont présentées en cours par des praticiennes et praticiens et des enseignantes et enseignants-chercheurs.

Concernant les stages, les étudiantes et les étudiants seront invités à faire un stage facultatif entre la 4ème et la 5ème année en revanche ils ne feront pas de stage en 5ème année car ils seront en apprentissage.

Les étudiantes et les étudiants de Sciences Po Lille peuvent consulter l’historique des stages et apprentissages via la plateforme des Alumni :

Retrouvez également la liste des offres de stage, d’apprentissage et d’emploi :

Pour plus d’informations sur les stages à Sciences Po Lille et l’insertion professionnelle, consultez le Guide des stages de la plateforme des Alumni :

Pour favoriser l’insertion professionnelle des étudiantes et des étudiants, le cours « préparation à l’apprentissage » organise des rencontres professionnalisantes au sein de structures publiques et privées, comme notamment la mairie de Lille ou l’agence d’urbanisme de Lille.

Des conférences Métiers et Carrières sont également organisées chaque année pour présenter les diverses débouchées possibles après la majeure GTU. Organisée par les ambassadeurs et ambassadrices Chloé Redon et Noé Clerc de la promotion Denis Mukwege (2023), cette conférence portera cette année sur les métiers de l’échelon déconcentré.